Le Fullmetal Forum Rpg

Vivez une aventure extraordinaire dans le monde de l'alchimie !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [EVENT] L'ombre du renouveau ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du jeu

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Dim 20 Juin - 19:33

Spoiler:
 



Depuis déjà quelques temps, dans la capitale, une fort étrange rumeur se frayait un passage à travers le bouche à oreille, une rumeur dont personne n'aurait pu imaginer la véracité tant elle paraissait dénuée de toute morale, tant ses moeurs semblaient coupables. On parlait avec un effroi certain de trafic. Rien de bien exceptionnel a priori quand on savait que la mafia tirait habilement toutres les ficelles de la ville des lumières, bien que ses agissements demeurâssent encore semés de doutes et d'incertitudes. Cependant, cette fois-ci, la situation était différente et sortait des coutumes auxquelles la pègre notoire avait habitué les habitants de Central City. Le trafic, si réel trafic il y avait, n'avait absolument rien de commun, car on ajoutait à ce terme déjà désagréable à l'oreille un nom qui faisait pâlir les visages et se dresser les cheveux. On parlait familièrement de trafic d'humains. Et si le mot "humains" y apparaissait, on pouvait de façon pertinente se demander s'il existait plus inhumain trafic. La population s'agitait, se posait mille et une questions quant audit trafic, terrorisée de devoir faire face à une situation qui lui échappait complètement. Aucune nouvelle officielle cependant ne parvenait aux habitants, comme si rien ne se produisait, comme si tout allait bien, et ce silence anormal de la part de la presse ou des autorités suffisait à alimenter les idées les plus folles. Pourquoi donc un trafic d'humains ? Quel en était le but profond ? Ce trafic était-il lié aux multiples disparitions qui sévissaient dans la capitale ? A chaque coin de rue, on percevait ce genre de murmures interrogatifs intempestivement. Ainsi, avec une simplicité inouïe, le doute s'était semé dans l'esprit des habitants de la capitale, les faisant craindre rapidement un retour de situation plus que brutal. En silence et en retrait, ils espéraient voir l'Armée agir contre les forces de l'ombre du Milieu, dont les membres jubilaient déjà en constatant l'emprise qu'ils exerçaient sur la population, et le fort sentiment d'insécurité qu'ils avaient provoqué. Mais pourtant, les chefs mafieux, quant à eux, se méfiaient également des dires rapportés par leurs subordonnés, qui y mettaient, selon eux, un peu trop de ferveur. Car au sein du Milieu, de nombreux gangs s'opposaient farouchement, et une compétition avait été lancée afin de juger qui s'imposerait le plus aisément. Depuis peu, un gang en particulier avait refait surface, plus venimeux et exalté que jamais, un gang réputé pour agir dans l'ombre et exercer la manipulation avec une dextérité de marionnetistes. Ils étaient partout, l'air fleurait fort leurs mauvais coups, car si ils agissaient dans l'ombre, on les savait capables de tuer sans remords et sans relâche, leurs membres étant tous des professionnels de la gâchette. Ce gang si redouté en cette période de crise répondait au doux nom de "Silver Stars", et les illustres mafiosos les soupçonnaient grandement d'être à la tête de cet immonde et répugnant trafic qui sévissait. Sous l'égide musclée de la jeune et revêche Florinda Violet, ils étaient les seuls à pouvoir se montrer suffisamment dépourvus de scrupules pour exécuter un travail aussi sale que ledit trafic d'humains, car si les autres mafieux étaient également cruels, ils gardaient en main leurs principes et leur prétendue foi en l'humanité. Tandis qu'à côté de cela, les Silver Stars ne s'intéressaient qu'à leurs intérêts personnels, et faisaient naître une haine immense chez leurs collègues de l'ombre, qui ne voyaient en eux que des rivaux ratés qui s'imposaient un peu trop à leur goût. Quoi qu'il en fût, il fallait agir, et vite, car le scénario se développait et l'imagination des habitants prenaient des détours inattendus. D'ores et déjà, on s'imaginait un spectacle effarant et cruel au possible. Des humains à demi-nus, parqués dans des cages à barreaux de fer, comme des bêtes, et le corps marqué d'hématomes, de brûlures, et de coupures. Des humains maigres à pleurer, aux côtes saillantes, au teint blème, si ce n'était cadavérique, et au regard vide. Des humains qui n'étaient plus réellement des hommes, ou du moins, qui ne ressemblaient plus à des hommes tant ils paraissaient faibles et démunis. Oui, vraiment, l'heure était grave. Il fallait agir, se mobiliser. Agir, et ce sans tarder. L'Armée eut vent de cela, elle apprit dans quelle excitation désespérée se trouvait la population face à la débâcle. Elle n'avait donc d'autre choix que de se manifester ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florinda Violet
[~Admin~] Chef des $$
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 28
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Dim 20 Juin - 21:11

Ce trafic d'humains dont tout le monde parlait était loin d'être une pure invention de la part de quelques petites gens inventives, bien au contraire. C'était une affaire réelle, menée à bien par Florinda Violet et ses Silver Stars, qui jubilaient déjà de se faire de nouveau un nom au sein du Milieu. On avait fait appel à Florinda quelques mois plus tôt, lors d'une journée tout à fait ordinaire. La particularité de la requête avait d'abord surpris la jeune femme, puis elle s'était méfiée, et avait finalement conclu l'affaire, mise en bouche par la somme proposée par les employeurs. Une coquette somme, à proprement parler. Même si l'idée ne l'attirait guère, voire même la répugnait sur certains points, refuser en prétextant quelques dehors humanistes n'était pas dans son habitude, surtout que, dorénavant, elle n'avait plus grand chose à perdre, mais tout à gagner. En effet, c'était l'appât du gain qui avait poussé la jeune chef des Silver Stars à accepter l'offre de ses verreux et vils employeurs pour qui elle nourrissait intérieurement un dédain hors du commun. Et quelle était donc leur fameuse requête ? Il désirait des corps humains. Des cadavres auraient sans doute moins gêné la conscience de Florinda, mais les employeurs les réclamaient vivants. « Nous les voulons vifs ! » avaient-ils violemment précisé. Florinda s'empressa de faire une croix sur ses principes inutiles et acquiesça froidement quant à cette demande inespérée ; l'affaire était lancée, elle ne pouvait plus reculer, d'autant plus que ses employeurs se refusaient à répondre à la moindre de ses questions ou à lui fournir des éclaircissements par rapport à l'utilité de ces fameux humains. Tant mieux, car la jeune femme n'avait jamais réellement été de nature curieuse, et les objectifs de ces mystérieux individus ne l'intéressaient guère. Seul comptait à ses yeux le mérite qu'elle recevrait en accomplissant ce travail inattendu. Elle ne voulait pas davantage entendre parler de ces desseins au combien malsains, et préfèrait s'en détacher le plus possible, tout en émettant de son côté quelques hypothèses dont elle ne pouvait nier la véracité, mais qu'elle s'empêchait bien de crier sur tous les toits pour le moment. Elle demeurait dans le secret et le dénit le plus total, accomplissant son travail sans demander son reste, avec le manque d'émotion et le professionnalisme d'un automate. Ses subordonnés, bien qu'au premier abord rebutés à l'idée-même d'accomplir ce genre de trafic dont l'insanité ne faisait aucun doute, se plièrent par la suite à ses volontés, comme à l'accoutumé, puisqu'ils ne tarissaient pas d'éloges à son égard, l'admiraient corps et âme, et lui vouaient un respect sans faille. Chacune de ses paroles était d'or à leurs yeux, et ils suivaient ses ordres et ses désirs à la lettre, avec une docilité quasi canine. Ainsi, plusieurs hommes et femmes disparurent mystérieusement durant cette période, presque comme par magie. Tout simplement envolés. Ils étaient partis au travail un matin et n'étaient jamais revenus, voilà ce que l'on contait tragiquement dans la capitale. Les Silver Stars, et Florinda la première, se jouaient ainsi de l'imagination débordante des habitants, mais savaient tous pertinemment que le bouche à oreille les trahirait tôt ou tard. Personne n'était dupe. Ils réunissaient petit à petit une belle collection d'être humains qu'ils parquaient secrètement dans un entrepôt désaffecté à la sortie de la ville. Des êtres humains ? Plus réellement. Ils étaient désormais comparables à des objets, ou à des animaux affamés, décharnés, dénués de tout bon sens. A force de mauvais traitement -ou d'absence de traitement, ils avaient perdu foi en l'existence. Etaient-ils encore capables de penser, de réfléchir sereinement, ou de faire appel à leur raison, s'il leur en restait ? Florinda se plaisait à en douter, tandis qu'elle admirait le fruit de son travail acharné, son objectif s'esquisser peu à peu, et l'étau se resserrer sur les gorges maigres de ces hommes et de ces femmes en proie au désespoir.

Pourtant, la jeune femme à l'oppulente chevelure blonde n'ignorait pas que l'Armée comptait agir sous peu. Evidemment, elle s'attendait à ce que cela se déroule ainsi, et elle devait avouer trouver la situation assez cocasse. Tout cela était d'un prévisible déroutant. Elle prit donc la décision de devancer l'Armée, se rendant le jour-même dans ledit entrepôt désaffecté où elle cachait aux yeux de tous ses reliques vivantes. Le fameux entrepôt esquissait sa carcasse branlante et délavée en retrait du centre ville de Central City. Personne ne savait à quoi il avait servi par le passé, mais le fait était qu'il demeurait là, intouchable, exhibant sa vétusté avec un semblant de fierté. Les jours de grand vent, on pouvait entendre, si l'on tendait finement l'oreille, ses tôles grincer et ses charpentes s'entrechoquer. Alors, la maison métallique ressemblait à un château hanté entouré de brume qui faisait véritablement froid dans le dos, d'autant plus lorsqu'on savait ce qui s'y tramait. La gigantesque porte de tôle noire donnait sur une vaste chambre sombre, où la lumière filtrait faiblement par quelques orifices qui n'étaient probablement pas là à l'origine. Des échelles de part et d'autre de la pièce permettaient de rejoindre une sorte de balcon sous le toit qui faisait office d'étage de fortune, où l'on entreposait auparavant le matériel. La salle était en majeure partie vide, si ce n'était quelques appareils vétustes qui avaient d'ores et déjà rendu l'âme et ne fonctionnaient certainement plus. Enfin, au fond de la salle se dressait une porte mécanique massive qui semblait s'ouvrir sur une pièce connexe, sûrement une ancienne salle de stockage. Dans tous les cas, l'atmosphère qui règnait au sein de l'entrepôt était loin d'être joviale et chaleureuse, fort au contraire. Il y faisait très froid, et tout aspirait à inspirer l'insécurité la plus totale, en particulier l'obscurité moite dans laquelle était plongée ladite chambre. Pas le moindre bruit, pas un souffle, pas même le grondement sourd des mécaniques. Rien. Juste un silence sépulcral, un silence de mort qui ne présageait rien de bon.

Des bruits de pas claquant contre le bitume glacé se firent percevoir au sein de l'entrepôt, et furent répétés à l'infini par l'insatiable écho qui avait élu domicile ici bas. Une ombre filtra à travers la lumière du jour, prolongeant une silhouette fluette et pleine de grâce. La porte, après avoir été ouverte, se referma dans un fracas tonitruant. Un soupir cristallin vint percer le silence, puis les bruits de pas reprirent de plus belle. C'était une jeune femme qui semblait très jeune, probablement tout juste une vingtaine d'années. Elle arborait une longue chevelure tissée de fil d'or, aux boucles régulières, nouée dans son dos, et deux mèches rebelles encadraient son visage. Et parlons-en, de ce visage ... Un visage aux traits d'une telle finesse, d'une telle joliesse, un teint pâle et laiteux, un nez délicatement retroussé, des lèvres sembables à deux pétales de rose trémière, et enfin, venant parachever cette oeuvre d'art, deux grands yeux bleu cobalt à faire trembler les coeurs, dans lesquels brillaient des millions de petites étoiles. Mince et féline, elle ne se dressait pas très haut, mais en imposait tout de même beaucoup. Vêtue d'une robe noire qui marquait sa taille brisée, elle portait sous le bras un trenchcoat beige dont elle s'était délestée quelques minutes plus tôt. Elle respirait une beauté troublante, pas innocente pour autant, puisque son aura sombre au possible transformait une jolie fraîcheur en une élégance et une séduction venimeuse. Difficile de s'imaginer que cette jeune femme pleine de charme n'était autre qu'une chef mafieuse réputée pour sa cruauté, et qu'elle préparait en ce moment-même dans l'ombre un terrible trafic. Florinda progressa jusqu'au centre de la pièce, où une chaise avait été négligemment déposée là, comme pour l'attendre. Elle s'y assit, impérieuse, les yeux fixés sur la porte de l'entrepôt, s'attendant à un moment ou à un autre y voir surgir une escouade de l'armée. Un sourire ironique se dessina sur ses lèvres, tandis qu'une lueur malicieuse traversait son regard azuréen. Imperturbable, elle demeurait immobile, à l'image d'une statue de marbre blanc, assise comme une souveraine sur son trône qui attendrait l'ennemi avec un flegme insurmontable, un calme olympien. Elle pouvait presque déjà entendre le glas résonner au creux de ses tympans ...

________________
I Just Wanna Feel You.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fma-fan.goodforum.net
Roy Mustang
[~Modo~] Général de division / The Flame Alchemist
[~Modo~] Général de division / The Flame Alchemist
avatar

Nombre de messages : 2820
Age : 25
Localisation : Central City
Emploi : chienchien de l'armée
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Ven 23 Juil - 20:33

Roy Mustang se tenait à proximité de l'entrepot . Il réfléchissait et se remémorait la semaine dernière. Le Flame Alchemist marchait dans les couloirs du Qg de Central en réfléchissant aux événement de ces derniers mois, pas de nouvelles de l'Organization XIII depuis cet incendie à la bibliothèque. Et au final on était meme pas sur que c'était bien l'Organization qui avait provoqué cet incendie. Ce groupe leur échappait toujours et se terrait on ne sait où. Mais maintenant des enlèvements se faisaient senti sur toute la ville de Central. Les responsables de ces actes criminels ne demandaient rien, pas de rançon, ce qui compliquait énormément la tache de la police et de l'armée qui ne parvenait à avoir de piste ni à prévoir comment agissait ces kidnapping car ils étaient complètement aléatoire, on passait de l'employée de bureau au simple enfant. Ce dont on était sur c'est que ces kidnapping se faisait sur des cibles faciles et anonymes en terme de célébrité. Pour les enqueteurs et pour Roy, il n'y avait pas 36 solutions a ces actes: Que peut on faire avec autant de gens kidnappés dont on ne demande rien : On s'en sert comme main d'oeuvre forcée. Si on analysait cette hypothèse il faudrait que cette organisation soit particulièrement bien conçu pour vouloir forcer des gens kidnappés a travailler en nombre et efficacement sans qu'il y ait de révoltes or pour faire obéir et faire travailler autant de gens il faudrait les réunir dans un endroit particulièrement bien gardé ou ces personnes seraient surveillés tout le temps et devrait travailler à un but pouvant profiter au groupe terroristes les ayant kidnappés car oui à ce nv là on était pas au petit criminel ou serial killer, ces kidnapping dans ce cas présent ne pouvait servir que des groupes terroristes c'était clair et net. En tout cas c'était si on suivait cette hypothèse. Il y avait une solution peut etre plus probable et peut etre plus simple a mettre en place pour n'importe qui, le trafic d'humain: Un corps humain peut servir a beaucoup de choses, la première évidemment a accomplir de bases besognes mais dans ce cas on rejoignait la première hypothèse mais avec quelques diffèrences de méthodes : cette fois-ci on pourrait très bien imaginer que cela soit un simple gang qui kidnappaient ces personnes, les enfermaient quelque part de préfèrence un grand endroit pour pouvoir contenir de nombreuses personnes afin d'avoir un grand stock et ainsi pouvoir vendre ces personnes a des commanditaires qui eux s'en serviraient comme esclaves donc on aurait alors un groupe important terroristes qui demanderait a un plus petit gang de faire le boulot a leur place, une solution particulièrement sécurisé si on considérait le fait que dans le cas présent si on remontait jusqu'au gang qui serait responsable de ces méfaits on aurait pas forcément autant de facilité de trouver les vrais patrons... Quand on y pense un petit endroit pour confiner quelques personnes seraient suffisant et approvisionner les  commanditaires mais a un rythme plus lent certes, a moins que la demande ne soit pas très fortes. Dans ce cas présent on était en réalité sur de rien: Y avait il plusieurs groupes terroristes demandeurs, un seul ? Les probabilités qu'il y en ait qu'un seul serait bien plus probable, on pouvait aussi se demander si plusieurs gang se sont passé le mot et ont commencé leur activités de vol un peu partout. Mais il ne fallait peut etre pas exagéré, le kidnapping d'humain était peu courant surtout le kidnapping de personne de la "sociéité: car le kidnapping de sdf, d'ishbal vivant dans les ghettos, c'était partout. Mais des gens bien placés c'était complètement diffèrent ! En somme, les trafic d'humain était vraiment peu courant, surtout dans un pays tel qu'Amestris, voir quasi rare
Quel était l'autre utilité d'un corps humain si ce n'est l'esclavage, la vente d'organe bien sur. Mais les ventes d'organes étaient similaire a l'esclavage, au final on avait peu de cas de trafic dans les pays civilisés... Mais dans le cas présent il s'avérait que c'était bien plus probable, les commanditaires pouvaient être des étrangers qui voudraient se faire de l'argent, mais... quel serait l'interet d'aller dans un pays ou la médecine était assez abouti . Non en fait pas besoin d'etre nombreux pour demander des organes, il suffisait d'etre un médecin pratiquant qui souhaiterait voir en détail le corps humain et quoi de mieux que des sujets vivants... mais qui dit médecin... dit aussi Alchimiste... et ca c'était beaucoup plus effrayant. Un médecin peut étudier le corps humain de manière non-éthique et vouloir se faire un nom, mais un alchimiste pouvait faire pire et ca c'était devenu clair et net depuis les attaques que central a subi: Création de chimère, transmutation humaine et autre horreur. La plupart des alchimistes d'état optait pour cette option, peut etre aussi parce que c'était devenu une certaine mode pour les alchimistes que de monter une armée de chimère. Quoiqu'il en soit au final si on condensait toute ces informations on avait ça: Probablement un groupe terroristes ou un gang restreint qui kidnapperait des gens on ne sait pour qui  et pour quoi, probablement au final à des fins scientifiques et des gens qui seraient localisés à central en pleine capitale .

Maintenant qu'est ce qu'on pouvait savoir sur eux ? pas grand chose, si ce n'est une assez bonne organisation, un certain culot, et des moyens ,on kidnappait pas autant de gens sans avoir un minimum de moyens.
Et ou cachait on des gens ? soit dans des maisons dans des caves un ednroit avec de l'espace et de quoi les emfermait de façon a ce qui'l ne s'échappe aps, dans un sous-sol, un entrepot, un manoir ou meme dans un endroit hors de central. A proximité: en fait... ce qui était assez intriguant c'était l'endroit... Pourquoi choisir Central ? la Capitale la ou était le centre de l'armée... et pourquoi des gens de la vie courante, pourquoi pas simplement des clochards des pauvres, on n'avait alors que de très simples conclusion a faire: le commanditaire se trouvait a central, et avait besoin de beaucoup, beaucoup de personnes, et ne pouvait se contenter de simples clochards... oui c'était clair et net c'était un mouvement de grande envergure rattachée à central... Pourquoi Central...? Qu'y avait il d'important à Central... Un QG militaire de l'armée ... y avait il un lien entre cela et l'armée... c'était assez inquiétant... Mustang repensa à sa conversation avec Kerrigane, il avait eu du mal a y croire.
Bon sang, elle lui avait foutu un coup de jus !
Non, ce n'était pas ça auquel il voulait repenser.
Sean Anderson avait subi des expériences et l'avait transformé en homonculus et l'armée serait lié a tout ça... il avait eu du mal a en revenir et ca l'inquiétait sur les agissements de l'armée. Mais il n'avait rien de tangible. Mais il y avait quand meme des choses curieuses, le general Tsuhiya qui était un homonculus qui s'était fait passer pour un alchimiste, comment des profesionnels au jury avait pu laisser passer le fait qu'on puisse faire une transmutation sans le moindre éclair ni flash.
[c'est simple a l'époque personne se posait autant de question XD]
Il devait en avoir le coeur net. C'est pourquoi Roy Mustang avait pris des initiatives pour connaitre le fin mot de cette histoire de trafic d'armes. Mais avait laissé cette affaire au soin de la police car il voulait observer cela en retrait pour le moment. Le résultat fut plus ou moins concluant, il savait ou se trouvait l'endroit, un entrepot mais ne savait pas grand chose sur l'identité du gang mafieux, et apparemment aucune des escouades de polices arrivaient la bas n'avait survécu. On avait pas pu récupérer les corps... c'était... très inquiétant. Ils étaient donc doués, n'avaient laissé aucune trace, avait éliminé toute les personnes, on ne savait donc rien , on avait aucun rapport. Avec cette organization... et maintenant ce trafic ... et si cela se trouvait  l'organization était derrière tout ça...
La conclusion fut l'initiative de Mustang pour s'occuper de cette affaire directement sans en aviser ses collègues ou leur en faire part, il commençait a se méfier beaucoup de tout ça. De toute façon il s'en apercevrait bien vite quand il verrait que Mustang solliciterait des mains armées

Roy regarda l'entrepôt, après l'échec de l'attaque des policiers, Roy avait donné l'ordre qu'on fasse barrage sur 1km à la ronde, il avait sollicité le Sound Alchemist pour se charger de se tenir prêt pour attaquer par l'arrière l'entrepôt, quand à Roy il se chargerait de l'avant, Havoc quand a lui avait des troupes prête a donner l'assaut qui se chargeront d'entrée par au dessus . Maintenant il ne lui restait plus, qu'à obtenir le plus d'information et le plus rapidement possible en évitant les pertes. Afin de bien s'organiser quand a la manoeuvre a adopter

Il se tourna vers le sergent Jackson qui était à 10 m de lui.


Sergent Jackson, je veux que vous envoyez une dizaine d'homme à l'entrée, je veux la plus grande prudence, pour rappel ils gardent des civils, je ne sais pas si ils les ont vendu ou qu'il les ont tué, mais quoiqu'il en soit. Il faut que vous soyez rapide, pour commencer je veux que vos hommes aillent directement par l'entrée, de toute façon ca peut sembler idiot, mais c'est la seule entrée possible, l'avantage c'est qu'ils ne peuvent nous observer de leurs positions et donc ne sauront pas se défendre. Mais on ne peut risquer de détruire le mur où le toit maintenant tant qu'on a pas la certitude qu'ils ont les otages a proximité.

Sergent: Comment allons nous faire pour entrée, le temps qu'on soulève le rideau métallique et on sera fait comme des rats

Mustang eut un sourire en coin : Vous oubliez que je suis un alchimiste je détruirait la porte par alchimie sans faire de dégats.

Sergent: bien .

Mustang: il est évident qu'ils nous attendent dérrière, tenez vous prêt a quitter l'endroit selon mes ordres, nous y allons afin de connaître leur position

Sergent: entendu !

Les 10 hommes qui les accompagnaient hochèrent de la tête

Roy prit une craie dessina sur le coté du rideau un cercle et il y eut un flash, et il cria : A couvert !!!

Le flash de la transmutation leur enlevait évidemment tout effet de surprise mais c'était la méthode la plus sure pour le moment.

Les soldats était sur les cotés de du rideau évitant ainsi d'éventuel tirs qui pourraient arriver dans leur direction .

________________
Technique de drague: Oxygene gentleman (voir par mp pour vous expliquer le principe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://organization13.editboard.com/index.htm
Guts
[~Modo~]
avatar

Nombre de messages : 873
Localisation : tu me cherches ?
Emploi : mercenaire, tueur à gages
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Lun 26 Juil - 13:18

Le guerrier noir faisait les cents pas dans le hall. Les dents serrées il grognait dans son coin. Il n'aimait pas cette mission. Non pas qu'il soit pris d'un élan humaniste et de morale chevronnée, non pour lui il était clair que ce n'était pas son problème, les gens devaient être capables de mener leur propres combats. Attendre un sauveur n'était qu'une solution de facilité et ça le dégoutait. Si on n'était pas capable de protéger soi même et les gens qui nous sont chers, on ne méritait pas autant de considération... Non, le problème ne venait pas de là. Le problème venait de la mission en elle même. Cette foutue mission puait. Elle suintait la mort, la corruption et une vieille odeur que Guts n'arrivait pas à analyser mais que son instinct lui indiquer clairement comme une source de désagréments notoires. Non, quelque chose lui disait clairement que ça n'allait pas. Cela lui rappelait, sans qu'il sache vraiment pourquoi, la guerre d'Ishbal. Plus embêtant encore, et légèrement plus significatif aux yeux du mercenaire, cela lui faisait également penser à cette nuit de massacre où les "Homonculus" avait exterminé la Troupe du Faucon.
Oui c'était exactement comme ça. Le commanditaire n'avait pas demandé d'archétype de personne en particulier. Non il avait même demander des enfants et des vieillards... preuve qu'il n'en voulait pas à des fins de main d'oeuvre... mais pour une raison que Gust ignorait totalement... Mais toutes ses vies quand même ça en faisait un bon paquet.

Soudain il s'arrêta net en plein milieu de la pièce. Qu'est ce que cet homonculus, Alice si ses souvenirs étaient bons, lui avait dit déjà ? King Bradley était un homonculus... King Bradley faisait parti du groupe de Glutony, Lust et Envy... BORDEL DE MERDE !! Alors c'était bien ça. Le schéma allait se répéter ? Mais pourquoi ? Le guerrier noir avait du mal à digérer que tout ces massacres avaient pour unique but d'assouvir la soif de sang et le sadisme de ses êtres... Non ça devait cacher autre chose, mais le mercenaire avait beau se creuser les méninges il ne comprenait pas où ils voulaient en venir. Mais tout cela ne lui laissait rien présager de bon.

Bon sang ! Il le savait pourtant que ça sentait mauvais cette affaire. Il aurait aimé revenir quelques mois en arrière. Le jour où Florinda Violet avait reçu cette infâme mission. Ce jour là, même si en son fort intérieur il n'avait pas osé lui donner son avis sur la question. Il venait juste de commettre une énorme faute professionnelle et venait à peine d'être réhabilité, c'était pas pour jouer les grandes gueules. Il fallait qu'il fasse profil bas. Et c'est ce qu'il avait fait. Il s'était tu et avait accepté et obéi à toutes les directives de la Boss des Silver Stars. Il avait accompli ce qu'on lui avait demandé, sans rechigner.
Mais maintenant qu'il venait de se rendre compte dans quoi ils venaient de s'engager il pensait qu'il se devait de mettre sa Boss au courant. Car s'il se révélait qu'il avait vu juste il était fort probable qu'à la fin du contrat -ou même avant- les Silver Stars se retrouvent eux aussi les victimes de ce foutu trafic. Cette nuit de massacre c'est ce qu'il s'était passé... leur commanditaire c'était retourné contre eux et ils en avaient payé le prix fort...

L'attention du mercenaire se porta sur Florinda Violet. Elle ne cillait pas. Impérieuse sur sa chaise, telle une lionne attendant patiemment sa proie. Dans cette ambiance, il émanait de sa personne une beauté féline sans pareille. Belle mais dangereuse, Ô combien dangereuse... Mais cette fois la proie pourrait se révéler être un prédateur sans pitié.
Guts fit un pas en sa direction. C'était décider, il fallait qu'il lui dise ce qu'il savait. Elle allait peut être l'envoyer bouler mais au moins, même inconsciemment, une petite lumière d'alerte allait s'allumer dans son esprit et elle ferait preuve d'un peu plus de prudence.
Il allait encore s'approchait lorsqu'un flash bleuté zébra la pièce. Le guerrier noir tourna la tête, observa l'entrée principale. Le pan de mur à côté du rideau de fer vola en éclat. Tandis qu'une intense fumée envahissait la pièce, le mercenaire jura. Les révélations devraient attendre,
espérons juste qu'il ne s'agit là que du menu fretin composé de militaire, et qu'il ne s'agissait nullement de la cavalerie lourde de monstres immortels... là ce serait trop tard.

Guts fit signe aux ishbals de son équipe de se tenir prêts. La fête allait bientôt commençait, il ne fallait pas rater ça. Ils acquiescèrent rapidement et allèrent immédiatement se placer sur les lieux stratégique que le guerrier noir leur avait indiqué à l'avance. Lui il ne bougea pas. Il resta au milieu de la pièce, droit comme un "i", la main posé sur le paumeau de son épée, prêt à dégainer. Il le savait, s'il s'agissait des militaires ils ne rentreraient pas en canardant tout sans avoir un minimum de visibilité, s'ils tuaient les otages ça ferait tâche dans leur rapport. Mais bon... on ne sait jamais. Si, comme il le pensait, c'était les homonculus qui étaient chargé de l'affaire rien ne serait simple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Havoc
[~Admin~] Sous-lieutenant
[~Admin~] Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 243
Localisation : Au bout d'une cigarette et pas loin d'un briquet
Emploi : Militaire
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Mer 11 Aoû - 0:35

Le vent se levait. Pourquoi fallait-il toujours qu’il fasse un temps de chien lorsqu’ils partaient en mission si importante ? Mais cette opération était-elle seulement importante ? Bien évidemment ! Sinon, on n’aurait pas pris la peine de déployer autant d’unités armées ! Jean voulut se frapper le crâne pour évacuer le flot de questions stupides qui l’assaillaient. Mais que pouvait-il y faire ? Il avait froid sur ce toit ! Et puis, il avait beau être à la tête de toute une escouade, la pression montait. Le sous-lieutenant crispa les doigts autour de la crosse de son fusil et jeta un œil aux bleus qui se tenaient immobiles derrière lui. La peur se trahissait dans leurs yeux. Y avait-il aussi de la crainte dans le regard azur de Havoc ? Non, peut-être un soupçon d’angoisse mais surtout de la hargne.

Pourquoi une telle tempête dans l’océan de ses yeux ? Cela revenait à expliquer ce qu’il faisait percher là-haut. Avec Jean, il ne fallait pas y aller par quatre chemins, surtout quand on lui confiait une mission importante. L’armée allait enfin en découdre avec les $ilver $tars, ce terrible gang qui proliférait dans l’ombre de la capitale. Jamais encore il n’y avait eu de tels moyens utilisés pour des gangsters et des trafiquants. Apparemment, ils étaient dès à présent considérés comme plus que de simples trafiquants. On avait découvert que les armes et les stupéfiants ne leur suffisaient plus. Maintenant, ils convoyaient des êtres humains ! Il n’y avait rien à ajouter, l’armée avait déballé l’artillerie lourde et toutes les forces avaient convergés vers ce gigantesque entrepôt. Rien qu’en arrivant, on sentait l’odeur putride de centaines d’humains en pitoyable état entassés tels des bestiaux. On ce serait cru pendant la seconde Guerre Mondiale, lorsque les nazis acheminaient les Juifs dans les camps de la mort. Sauf que cette fois-ci, on avait la capacité et le nombre d’hommes suffisants pour venir à bout de l’ennemi.

Havoc était bien évidemment de la partie, Mustang, lui, était aux premières loges, juste en-dessous de lui. Mais il y avait une seconde raison qui le poussait à rester ici, planté comme un espion, sur le toit gondolé de l’entrepôt. Une seconde raison un peu plus forte peut-être que la première. Une raison égoïste et personnelle qui pouvait à tout prix le faire échouer. Cette raison qui lui dévorait le cœur depuis la nuit des temps s’appelait : Vengeance.

*Regarde-moi Julia. Je suis là, un peu en-dessous de toi. Regarde-moi ! Je vais enfin te venger, au péril de ma misérable vie ! Si tu savais comme tu me manques ! Bientôt tu pourras te reposer, tu seras apaisée. Guide-moi Julia ! Soit encore et toujours le soleil de ma vie ! Guide ma main et montre-moi ! Montre-moi le monstre qui t’a arraché de cette Terre que tu chérissais tant !*

Inconsciemment, ses yeux étaient levés vers le ciel. Un soldat tapota son épaule. Il retomba sur terre. Ils attendaient maintenant le signal. Le sous-lieutenant revérifia la bonne tenue de son baudrier. A tout moment, il devrait se jeter par cette trappe. A tout moment, la fusillade commencerait. A tout moment, il pourrait y rester. Non, Julia le guiderait. Il ne pouvait pas échouer.

Dame Vengeance lui dévorait le cœur et aveuglait ses sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimitri Hacksaw
[~Admin~] Membre (éminent) des $$
avatar

Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Mer 11 Aoû - 2:46

« Pour celle qu’ils aiment »



Voilà on y était. Dimitri avait l’impression que cela faisait des lustres que son bien-aimée Boss préparait cette rencontre. Comme si tout était prévu. Rencontre ? C’était bien plus violent que ça. Sinon, pourquoi donc la quasi-totalité des $ilver $tars serait cachée, à tel point qu’il ne restait plus que Florinda, Guts et lui-même sur le terrain. Dimitri, dans son insouciance habituelle, ne savait qu’à moitié pourquoi ils étaient là. Tout avait commencé avec une importante commande et très peu commune puisqu’il s’agissait cette fois-ci de trafiquer des êtres humains ! L’armée s’en était mêlée et elle n’était pas au bout de ses surprises. Les $$ les attendaient de pied ferme. Ils avaient beau avoir amené le plus possible de petits soldats, les mafieux jouaient sur leur terrain et étaient beaucoup plus assurés. Enfin, dans le cas de Dimitri, il ne se battait que pour une seule personne. Et ladite personne était assise un peu plus loin derrière lui. Cette personne, c’était Florinda. Depuis l’incident Sagashiteru et la remise du cadenas, ils ne s’étaient plus revus. La jeune femme avait eu de plus importantes affaires avec Guts. Hacksaw était sans doute encore trop simple d’esprit pour ressentir de la jalousie. Il ne pouvait qu’en ressentir un effluve. Depuis un certain temps, il ne savait même plus dire s’il éprouvait encore des sentiments. Etant un membre aguerri mais fort simple des $$, il avait eu lui aussi l’ordre d’enlever des hommes et des femmes. Et, chaque jour nouveau où il ramenait un nouveau détenu, ceux qu’il découvrait dans l’entrepôt étaient de moins en moins reconnaissables. Au début, comme tous les autres, il avait eu pitié d’eux. Mais jamais l’idée de les libérer ne lui avait frôlé l’esprit.

Et maintenant, l’armée venait les chercher. Ça sentait la bataille à plein nez. Justement, Dimitri avait le canon qui le démangeait. Il essayait pourtant de rester calme. Les bras croisés sur son torse revêtu d’un simple perfecto de cuir noir, son précieux cadenas luisant faiblement sous les néons, il attendait, à quelques pas de Guts qui était plus imposant que jamais. Il se rappela le premier jour où il s’était présenté auprès de Florinda. Guts aussi venait juste d’arriver. Quant à Florinda, elle faisait tellement jeune ! Aujourd’hui encore, elle n’était pas bien vieille mais Dimitri avait appris à la contempler comme une femme. Il s’était d’ailleurs pris au jeu, au point de tomber dans le piège et de s’enticher d’elle. Sa loyauté n’en était que plus forte. Il jeta un œil derrière lui, dans la direction de Florinda, sans rien attendre en retour. Il devait apprendre à se contenter de peu. Son regard s’attarda sur le guerrier à l’immense épée. Cet homme dont la jalousie pouvait se transformer en véritable arme massive. Arme, il l’était tout entier. Une arme rongée une fois de plus par la vengeance. L’avantage qu’avait Dimitri était qu’il n’avait personne à venger - l’armée n’ayant rien à voir avec la disparition de sa sœur. Non, lui, il obéissait, c’est tout. Et obéir à Florinda était une raison amplement suffisante.

Mais l’obéissance ne devient-elle pas aussi dangereuse, voire plus, que la vengeance, si aveugle elle devient ? Dans les deux cas, l’homme se battait pour celle qu’il aimait. On aurait pu croire à un conte de fée s’ils n’avaient pas été des $$. Maintenant, ils devaient être considérés comme de véritables monstres, encore moins humains peut-être que ceux entassés dans les sous-sols …

Dans un geste qui se voulait lent mais crispé, Dimitri se passa la main dans ses cheveux d’ébènes dressés comme des pics acérés sur le haut de son crâne et, dans le prolongement de son geste, glissa ses doigts autour de la crosse de son imposant pistolet coiffé d’une lame. Le doigt maintenant sur la gâchette, il se mit en garde alors qu’un flash aveuglant vint exploser devant ses iris bordeaux. D’instinct, il plaqua sa main gantée sur ses yeux et extirpa son arme qu’il brandit devant lui, plus que jamais prêt à faire feu … pour celle qu’il aimait.

________________
"WaNnA pLaY?...I gUeSs ThAt'S a No..." "FiNe. PlAy WiTh Me!"


Dernière édition par Dimitri Hacksaw le Mer 15 Sep - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roy Mustang
[~Modo~] Général de division / The Flame Alchemist
[~Modo~] Général de division / The Flame Alchemist
avatar

Nombre de messages : 2820
Age : 25
Localisation : Central City
Emploi : chienchien de l'armée
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Lun 23 Aoû - 12:39

Tous les postes de snipes semblaient avoir été occupés par l'armée

Tel fut la réflexion de Xigbar en regardant a travers une lunette les toits devant.
Tous les membres de l'Organization étaient encapuchonnées ils étaient réunis sur un toit et observait tous avec une lunette et des jumelles ce qu'ils y avaient devant eux. Roy Mustang venait juste d'ouvrir les hostilités.


Axel: Ca va etre difficile de passer.

Xigbar: notre but ici n'est pas de détruire l'armée...

En effet, si les membres de l'Organization envoyés à Central s'étaient tous réunis là, c'était à cause de ce fameux trafic d'humains. Saïx avait demandé à Xemnas de réunir les 2 groupes, afin de récupérer tous les humains et s'en servir et par la même occasion en savoir plus sur les personnes qui se permettaient ce genre d'exactions. Pour la plupart des membres tout ça avait un rapport avec l'armée. Ils avaient eu la même réflexion que Mustang et ne se voilaient pas la face, personne ne pe se permettre ce genre de choses dans une capitale, sans avoir des représailles et il est évident qu'il aurait été plus simple de faire ce trafic a l'extérieur et donc conclusion: qu'il fallait que ces commanditaires se sachent en sécurité du fait de leur position. L'Organization n'avait plus qu'a laisser l'armée et ces terroristes s'entretuaient et ils ramasseraient les restes, et ils sauraient quels seraient la vérité.

Xigbar: Bon, il va falloir agir au moment propice, pour commencer il y a au moins 12 snipers il est aussi possible que d'autre soit caché. J'ai fait venir 10 chimères ici pour qu'il s'en occupe. Il ne sera que plus simple ensuite de les éliminer. Il s'attende peut etre a se faire attaquer, donc il va aussi falloir faire attention de ce coté là. On devra tous etre synchro, j'envoie mes chimères en reconnaissance pour savoir ou se trouve nos amis.

Dans le ciel des chauves-souris survolaient la zone


On est 6, il y a 3 snipers positionés sur les 4 points cardinaux autour de l'entrepot, par conséquent: Axel tu vas au sud avecAmarx , moi je vais au nord, Saïx à l'Est, Roxas parce que t'es tout le temps à l'Ouest tu vas y aller.

Un sourire goguenard s'afficha sur la tete de Xigbar


Roxas détourna son regard

Axel: c'était mauvais Xigbar, très mauvais.

Xigbar: ouais désolé, fallait que j'en sorte une pour donner du courage a la demi-portion. Et toi Mixely tu vas aller directement au centre . Toute seule comme une grande .

Axel dit d'un ton anxieux: c'est prudent ça ? C'est pas comme si c'était sa première mission en terme de combat.

Xigbar: hé y a un début à tout t'inquiètes elle a sa chimère qui l'accompagne de toute façon , j'ai tout prévu. Sa vitesse d'action nous sera utile, de toute façon dès que tout le monde a fini avec les snipers ce sera bon. Bon, Mixely avant qu'on rapplique tu vas t'occuper et bien d'un peu de tout, arrange toi pour etre du coté de l'armée, mais il faut pas que tu les laisses prendre les prisonniers ni éliminer le chef dece groupe, il faut que tu esaie de le capturer .
Axel: de toute façon c'est pas pour tout de suite que nous allons tous agir et dans tous les cas on rappliquera assez vite pour t'aider

Xigbar: On va d'abord voir comment évolue la situation, mais mettez vous tous a votre poste et a une distance suffisante de votre cible.

Les membres de l'Organization commençait à se séparer pour aller à leur poste.


________________
Technique de drague: Oxygene gentleman (voir par mp pour vous expliquer le principe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://organization13.editboard.com/index.htm
Saïx
Le Devin Lunaire
avatar

Nombre de messages : 850
Localisation : Manoir Oblivion
Emploi : Bras droit du superieur
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Ven 27 Aoû - 3:33

Saïx observais les chimères de xigbar approcher de leur cible pendant que Xigbar leur expliquais leur plan. En effets Saïx avait demander à Xemnas de réunir les 2 groupe et de faire venir quelque chimère en appuie afin de récupérer les humains prisonnier et de s'en servir par la même occasion. Du coup, Ils pourraient éliminer un groupe qui pourrait les gêner dans leur futur projet. Il se pourrait même que ce soit eux qui soit a l'origine de la disparition de leur spécimen et de l'échange des corps de leur membre mort. L'avantage a la présence de l'aimée dans les parage est qu'ils pourrait traverser les première ligne et de s'occuper des potentiel gêneur pendant que l'organisation pourra se servir dans le buffets et ainsi s'attaquer au tête pensante de cette organisation. Ensuite quand tout ce beau monde se seront entretuer Ils pourront transporter les humain captif en toute tranquillité.

Citation :
On est 6, il y a 3 snipers positionés sur les 4 points cardinaux autour de l'entrepot, par conséquent: Axel tu vas au sud avecAmarx , moi je vais au nord, Saïx à l'Est, Roxas parce que t'es tout le temps à l'Ouest .....


À l'est c'est la que Saïx devrait se rendre. c'est a cette endroit que son combat va commencer et se terminer par un bain de sang. C'est ainsi que son travail se déroule.....dans le calme....il ne doit pas céder a sa colère et sa rage ainsi accumuler et tout gaspiller avec des larbins de l'armée.

Saïx: Une fois que nous aurons nettoyer la place tu placera tes chimères au emplacement des anciens sniper pour que l'armée croit toujours que leur support est toujours là. Nous devront faire vite et rester discret, car si nous faisons un faux pas nous auront les 2 organisation sur le dos. Nous rejoindrons mixely chacun par son coté de bâtiment de cette manière nous les encerclerons. Si vous n'avez rien d'autre a dire, mettez vous en position et attendez le signal de Xigbar... et n'oubliez pas, nous voulons les tête pensante alors ne perdez pas de temps avec les larbin de l'armée.

Sur ce, Saïx quitta les autre moment pour aller se placer a son poste et attendre le signal de Xigbar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mixely
N° XVI La Créatrice
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 21
Localisation : là où Papa Xemnas veut que je soit
Emploi : ce que Papa Xemnas veut que je fasse
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Ven 27 Aoû - 16:26

Mixely observait la scène tandis que Xigbar expliquer son fameux plan. Elle ne comprenait pas vraiment où il voulait en venir exactement en l'envoyant au coeur même du conflit. Elle pressentait que cela avait un rapport avec le fait que les militaires n'avaient aucun dossier sur elle, aucune trace d'une quelconque affiliation à ce groupuscule terroriste qu'était l'Organisation XIII. Elle pourrait facilement les abuser et les duper. Mais ce que la jeune Créatrice ne saisissait pas dans ce plan était pourquoi Xigbar avait besoin d'envoyer quelqu'un au milieu tout de suite. Afin de s'assurer que les otages n'auraient rien ? Enfin "otages", c'est un bien grand mot. Il ne s'agissait là que d'une vulgaire masse d'individus rassemblé dans un but obscurs. La première hypothèse qui avait la main dure dans tout Central était qu'il devait s'agir d'un trafic d'organes. Foutaises. Mixely n'était absolument pas d'accord avec cela. Pourquoi s'ennuyer à prendre des vivants, si le but est d'en extraire les organes vitaux ? Non il était compliqué d'enlever des humains quelconque oeuvrant dans leur quotidien morose. Et puis il faut les nourrir, les loger etc... bref tout un tas d'ennuyer qu'on ne se donnerait pas la peine de prendre s'il n'avait pas une nécessité absolue que ces humains soient en vie. L'autre hypothèse était qu'ils servaient de main d'oeuvre pour un trafic quelconque, drogue, arme, fabrication de faux, voir même commerces sexuelles et autres activités illégales. C'était la plus probable. Mais le 16ème membre de l'Organisation avait du mal avec cette hypothèse. En son fort intérieur quelque chose lui disait que ce n'était pas dans ce but que ce gang de malfrats avait rassemblé ces hommes, ces femmes, ces enfants, ces vieillards... Non quelque chose clochait. Ces types là enlevaient tout le monde, sans la moindre distinction... Ils n'avaient besoin que d'humains vivants, peut importé qu'il soit vieux, trop jeune, malade, sain, frêle ou fort... on avait besoin d'eux vivants, c'était tout ce qui comptait. Cette perspective mis la puce à l'oreille de la jeune fille. Et si ?... Non... Quelqu'un voulait s'en servir comme sacrifice. Cette perspective n'enchanté pas la Créatrice. Qu'une organisation concurrente est suffisamment de pouvoir, de soutient et de contacts pour élaborer ce genre de plan ne laissait rien présager de bon. Notamment parce qu'une Organisation aussi puissante n'aurait pu rester dans l'ombre aussi longtemps... Et si ?... Non ! Impossible... L'hypothèse était née d'elle même dans l'esprit de la jeune alchimiste. Elle ne la rejeta pas, car elle n'avait aucun argument en sa défaveur, mais d'une certaine manière cette idée la terrifia...

Saïx la coupa dans sa réflexion. Il lança le début de l'opération en disparaissant dans la nuit. Mixely joignit ses mains il eut un léger flash bleuté autour d'elle. Elle venait de transmuter sa bure en une jolie robe sobre, d'un noir pétrole aux reflets légèrement azurés. Elle n'allait tout de même pas se jeter dans la gueule du loup revêtue de la tenue officielle de l'Organisation XIII. Mum' se prépara. toujours invisible, la chimère ne quittait pas sa fille. Siam lui comprit qu'il devait attendre dans un coin. Il alla se cacher et chasser des rats pendant que sa maitresse vaquait à ses occupations.
Elle adressa un signe de tête aux autres membres en guise de "bonne chance". Ils allaient réussir, c'était une évidence.

Elle quitta sa cachette et se dirigea vers l'homme qui diriger l'opération : le Général Mustang. Elle l'avait reconnu aux gants qu'il portait. Le fait que ses parents aient été des alchimistes d'Etat était payant. Elle connaissait quelques dossiers sur les collègues de ses parents.
Les militaires n'avaient pas fait attention à elle. Leur attention était porté sur le hangar, sur leur mission et sur toutes les autres inepties auxquelles les hommes pensent avant un assaut, avant d'affronter la mort.
Elle n'était plus qu'à quelques mètres quand un soldat l'arrêta en lui demanda ce qu'une "gosse" pouvait bien venir "foutre" là. Mixely le jaugea sans un mot. Elle attendit de voir si elle avait réussit à attirer l'attention de Mustang, ce qui ne tarda pas à être le cas.


-"Mes parents se trouvent à l'intérieur. Cela fait maintenant plusieurs jours que je surveille cet endroit, attendant le bon moment pour tenter de libérer ma famille. Maintenant que vous êtes là je crois que c'est le bon moment."

Visiblement ce ton neutre et indifférent irrita fortement le soldat qui l'avait interpellé. Il prit la mouche avec une rapidité déconcertante, et Mixely devina qu'il se retenait parce qu'il était en plein milieu d'une mission et qu'il ne pouvait se permettre de laissait exploser sa colère.


-"Non mais tu te crois où ?! Tu crois qu'on est là pourquoi hein ?! Va sagement jouer à la poupée dans un coin en attendant qu'on ait libéré tes parents ! C'est notre boulot !"

Mixely ne regardait pas ce simple soldat. Pour elle il ne s'agissait que d'un simple pion. Son attention toute entière était portée sur Mustang, l'alchimiste de Flammes. Les yeux bleu-gris de la Créatrice ne quittait pas le regard du général. Lui montrant toute sa détermination. Car, en un sens, rien, absolument rien, ne la ferait changer d'avis. Elle resterait au milieu de se foutoir quoiqu'il arrive. Elle avait une mission. La première en terme de combat, de son histoire dans l'Organisation. Hors de question de décevoir.

-"... Je compte bien vous accompagner. Je serait utile."

Le soldat, comme piqué à vif, réagit immédiatement en élevant la voix.


-"Non mais tu............"

Le soldat n'eut pas le temps de finir sa phrase. Un flash bleuté venait de faire apparaitre un poing de terre qui venait de se loger dans son ventre, lui coupant le souffle et l'empêchant ainsi de hurler. Mixely avait hésiter l'espace d'une fraction de second à viser ses parties génitales. Mais elle avait abandonné l'idée, elle se disait que cela pourrait être mal interprété et que Mustang n'adhèrerait pas forcément à l'idée de castrer ses hommes...

-"hum... Désolée. Mais je ne pouvait pas le laisser continuer à hurler comme ça..."

Hurler ainsi au beau milieu d'une mission, d'un assaut d'un camp ennemi alors qu'on ignorait tout de ce qui allait se produire, de ce que l'ennemi avait préparer... ce n'était vraiment pas professionnel. En son fort intérieur Mixely se dit que l'armée engageait vraiment des imbéciles parfois...

________________
I'm dead from all the loneliness this is how I feel understanding everything
has never been my deal maybe you have crossed my path to live inside of me
or maybe you're the reason why I'm losing all my decency
but I believe that you and me we could be so happy
and free inside a world of misery and I believe that you and me
we could be so... inside of you inside of me
cuz this could be the one
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amarxineje

avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Mer 15 Sep - 18:14

C’est un jeu ?

Ce fut la 259ème fois que l’enfant se posa cette question depuis le début de la journée. Amarxineje avait suivi en silence et bien sagement les autres membres de l’Organization XIII. Ce n’était pas pour autant qu’il ignorait tout de la situation, au contraire. Seulement quelques détails résidaient encore à l’ombre, comme lui sous sa large capuche. Par exemple, il avait bien déterminé le rôle du gang des $ilver $tars dans ce trafic, puisqu’ils en étaient les auteurs, et celui de l’armée qui les arrêtaient. Mais que faisaient-ils ici, eux ? Venaient-ils récupéré les humains enfermés ? Dans quel but ? La pierre philosophale ? Encore ? Mais au fait, QUI avait commandé une telle foule ? C’aurait très bien pu être Xemnas et les siens mais dans ce cas, que faisaient-ils cachés aux quatre coins de l’entrepôt ? Amarxineje ne s’était pas encore posé la question. Il reporta son attention sur les hommes vêtus de bure noire, lorsque l’un d’entre eux prit finalement la parole. Le garçon reconnut entre mille la voix rauque de Xigbar. Il donna quelques ordres. Accompagné d’Axel, il devait se rendre au sud de l’imposant bâtiment. Quant à Mixely, qu’il n’avait pas quitté de l’œil, tant elle l’intriguait, était envoyé au front « comme une grande », insinua Xigbar. Amarxineje fut à la fois déçu et rassuré que ce ne soit pas lui. Cela signifiait que d’une part, l’Organization n’avait pas entièrement confiance en lui, d’autre part, il ne serait pas seul. Il avait beau être un jeune érudit en matière d’alchimie, il n’en restait pas moins un enfant.

Et les enfants ont peur de deux choses :
Du noir.
De la bête dans le placard.

Dans ces deux situations, on remarquera, que l’enfant est seul. Donc, l’ennemi juré est : la solitude. L’adulte avec qui il se retrouvait était donc Axel. Un grand type élancé avec des cheveux de flamme. Voilà comment il arrivait à le repérer. Réflexion simple dans un cas d’urgence. Urgence ? N’était-ce pas jusqu’à présent, un jeu ? Il voulait en avoir le cœur net. Tandis qu’Axel ouvrait la marche et que l’enfant le suivait en trottant pour arriver à sa hauteur, il se glissa à son côté et demanda d’une voix fluette :


-« Monsieur Axel, pourquoi sommes-nous ici ? »

Il pouvait déjà en partie répondre à sa propre question mais il préférait jouer la carte de l’ingénuité. Ainsi, il laissait son esprit grand ouvert, prêt à recevoir tous les enseignements possibles. Autrefois, jamais il ne se serait rabaissé au simple rang d’élève. La preuve, il ignorait encore dans quelle alchimie il allait s'aventurer. Il tâta légèrement les immenses poches de son vêtement et sentit une forme arrondie, comme celle d'un tube et sourit légèrement. C'était l'un des nombreux prototypes d'objets frappés d'un cercle alchimique qu'il possédait. Celui qu'il venait de toucher était l'un des plus instables et des plus dangereux. Cependant sur le champ de bataille, il n'aurait pas trop de chance de faire d'erreurs ; il y avait tellement de soldats ! Quant aux $$, la plus importante était cette jeune femme assise au fond de la pièce. Les deux autres -à savoir, une armoire à glace et un frimeur à deux balles- ils ne devaient qu'être des pions au service de la demoiselle. Et Amarxineje ? Etait-il un pion lui aussi ? Non, il était, un novice. Mais apparemment, il détenait encore la détermination sans faille d’un gamin ayant découvert sa voie. Non pas dans les traces d’un père quelconque, mais une voie dissimulée dans l’ombre d’une quinzaine de capuches. Qui disait mieux ? Et lorsqu’il aura persévéré dans cette voie, il pourrait enfin faire réellement partie de cette Organization qui, inconsciemment, lui apparaissait comme une immense famille …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku
Homonculus de la Destruction
Homonculus de la Destruction
avatar

Nombre de messages : 584
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   Ven 17 Sep - 20:03

Riku était à 1km de l'entrepot, il avait entendu parler d'un problème de trafic d'humains cela lui permettrait peut etre d'obtenir des informations, il se trouvait sur un toit bien a couvert afin que personne ne le voie



Bien, je vais pouvoir en avoir le coeur net...

Au moment ou il se prépara a sauter, il eut un spasme... il se retrouva à genoux...


Merde qu'est ce qui se passe ...
Il entendait une voix dans sa tête:
... Alors Riku... que se passe t'il... un problème ?


... non... C'est...
Tu ne pensais pas me retrouver si vite n'est ce pas ?
Riku arrivait à peine à rester, il ressentait une profonde douleur dans tout son corps, et entendait des rire dans sa tête, sa tête lui faisait de plus en plus mal.
Argh... ordure, sors tout de suite de mon esprit !

Sortir ? Mais tu sais aussi bien que moi que c'est impossible, je dépend de toi, comme tu dépend de moi, tu ne te souviens pas ? Je te l'ai dit, tant que tu vivras je seras niché dans les plus sombres méandres de ton coeur

Xehanort... C'est toi qui me nuisait depuis quelques jours, je n'arrivai pas à me concentrer, en fait c'est toi le responsable ?!
Riku se tenait la tête, tout commençait à devenir trouble autour de lui et de plus en plus blanc, comme si il était en train de sombrer dans un autre endroit
Maintenant mon cher Riku, il est temps de me céder ton âme, et ton corps, que je puisse retourner dans le monde présent et que je puisse sortir de ton âme, de cette fichu Porte !!!!

Graaaah ...non ... non ca ne se passera pas comme ça !

La douleur se faisait de plus en plus forte et brutal, Riku s'écroula par terre, un cercle plein noirâtre était autour de lui, et des mains l'enlaçaient comme si elles allaient l'étreindre et le broyer sur place

________________
Mon Pouvoir est sans limite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EVENT] L'ombre du renouveau ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] L'ombre du renouveau ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [salon] Japan Event... à Clermont-Ferrand !!!
» Movie and Comic Event (18 au 19 Septembre 2010)
» L'ombre du vent (et autres romans), Carlos Ruiz Zafon
» ombre arrondie sur photo avec grand angle ?!
» Japan event clermont-ferrand 6-7 novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Fullmetal Forum Rpg :: Central City :: Le centre ville-
Sauter vers: